Sarah Defrise est une soprano belge. Née à Bruxelles, elle est diplômée du Koninklijk Conservatorium Brussel dont elle sort première de promotion et de l’Ecole Normale de Musique de Paris où elle obtient son diplôme supérieur de Concertiste en avril 2016. Elle fait ses débuts à l’opéra à 24 ans dans le rôle de Clorinda (Cenerentola/G. Rossini) à l’Opéra Royal de Wallonie. En décembre 2015, ses pas la mènent à nouveau sur la scène de l’ORW où elle interprète le rôle de la fée dans Cendrillon de Pauline Viardot. Lors de la saison 2016-17, elle y interprète les rôles de Diane dans Orphée aux Enfers d’Offenbach, Musetta dans la Bohème de Puccini et Nannetta dans Falstaff de Verdi. Désignée « jeune révélation » par le Festival de Gent 2017, elle y donne un récital en duo avec José Van Dam. En juillet 2018, Sarah a remporté le premier prix (Best Performer Prize) au Concours International d’Opéra Armel à Budapest pour sa prestation dans le rôle de Calamity dans l’œuvre éponyme de Ben Johnston. Depuis 2016, elle poursuit un doctorat en Musique et Musicologie à la Vrije Universiteit Brussel et au Koninklijk Conservatorium Brussel.

Sarah participe activement à des masterclass avec Barbara Hendricks (Salle Alfred Cortot, Paris), Sir Thomas Allen (Conservatoire de Bruxelles), Jean-Paul Fouchécourt (Musée des Instruments de Musique, Bruxelles), Sergei Leiferkus (Grand Foyer de La Monnaie, Bruxelles), Dietrich Henschel (Conservatoire Royal de Bruxelles) Christianne Stotijn (Grand Foyer de La Monnaie, Bruxelles) et Georg Nigl (Opéra de Lille, France).

La soprano se produit également régulièrement comme soliste avec orchestre. Elle a travaillé avec le Symfonieorkest Vlaanderen, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, l’Orchestre de l’Opéra de Liège, Sturm und Klang, l’Orchestre du Conservatoire Royal de Bruxelles, Symphonia Assai, Orkest der Lage Landen, Dextuor, l’ensemble Eugène Bozza, la Valentiana, sous les baguettes de Jan Latham-Koenig, Bernard Delire, Antoine Glatard, Wouter Lenaerts, Walter Proost, Thomas Van Haeperen et Flavien Boy. Passionnée par le répertoire de musique de chambre, Sarah Defrise forme un duo avec le pianiste londonien Craig White spécialisé dans les mélodies françaises et belges du début du XXe siècle.

© sarah-defrise.com