Joseph Jongen

La Musique - Mélodies pour soprano et quintette avec piano

18,00 14,40

1CD

Claire Lefilliâtre – soprano

Oxalys

Shirly Laub – violon
Frédéric d’Ursule – violon
Elisabeth Smalt – alto
Amy Norrington – violoncelle
Jean-Claude Vanden Eynden – piano

Wishlist

REF MEW1684 Categories,

Description

Cet enregistrement des mélodies de Joseph Jongen (1873-1953) avec accompagnement de quintette avec piano est une première. Si le Liégeois a davantage composé pour la musique instrumentale, il n’en a pas moins apprécié la musique vocale. Il laisse environ une trentaine de mélodies dont la majorité a été publiée de son vivant, mais le plus souvent dans une version avec accompagnement de piano. Or dans certains cas, il a écrit pour ces mélodies jusqu’à trois versions : avec piano, quatuor à cordes ou quintette avec piano, ou bien grand orchestre, des versions qui sont encore souvent inédites ! Ce disque présente douze mélodies dont toutes sont accompagnées d’un quintette.
L’ensemble Oxalys est ici accompagné de la soprano Claire Lefilliâtre, l’une des interprètes principales des productions du Poème Harmonique de Vincent Dumestre.

  1. Chanson roumaine op. 25 (1902)
  2. Parfum exotique op. 29 (1906)
  3. Quand ton sourire me surprit op. 29 (1907)
  4. Tableau gothique op. 29 (1906)
  5. Que dans les cieux op. 45 (1914)
  6. Les Cadrans op. 45 (1914)
  7. Calmes, aux quais déserts op. 54 (1917)
  8. Les pauvres op. 64 (1919)
  9. Épiphanie des Exilés op. 57 (1917)
  10. Sur la grève op. 57 (1917)
  11. Release op. 57 (1917)
  12. La musique op. 135 (1948)

Informations complémentaires

Poids140 kg
Dimensions12 × 12 cm

8 avis pour Joseph Jongen

  1. Nicolas Blanmont, La Libre Belgique

    « Le label Musique en Wallonie n’en finit pas d’exhumer de belles découvertes dans la musique wallonne du début XXe siècle. On trouvera ici douze mélodies parmi la trentaine composées par Joseph Jongen (1873-1953), données dans leur version inédite – pour voix et quintette à clavier. Le programme va de la « Chanson roumaine » de 1902 jusqu’à l’ultime mélodie, écrite en 1948 sur un texte de Baudelaire et dont le titre – « La musique » – donne son nom à l’album. Les cinq musiciens de l’ensemble Oxalys restituent bien le climat de chaque mélodie et le raffinement de l’accompagnement. »

  2. Oswald Beaujean, br-klassik.de

    « Was für eine wunderbare Musik. »
    « [Claire Lefilliâtre] lässt den Hörer mit ihrer wunderbar klaren, schlank geführten Stimme tief in diese traumschöne Welt des frühen 20. Jahrhunderts eintauchen. Oxalys unterstreicht seinen Rang als eines der derzeit führenden Kammermusikensembles überhaupt und erweist dem belgischen Landsmann Jongen mit diesen Ersteinspielungen erneut einen echten Liebesdienst. »

  3. Serge Martin, Le MAD/Le Soir

    « [Joseph Jongen] nous livre un testament d’une rare intensité. Un disque d’une réelle dimension patrimoniale. »

  4. Merlijn Kerkhof, de Volkskrant

    « Het zijn liederen die volstrekt natuurlijk klinken, er is niets gekunstelds aan, ze ontroeren door hun eerlijkheid. »

  5. Michel Stockem, Diapason, mai 2017

    « La Musique est une merveille qu’on est heureux de découvrir. »

  6. Michael Wersin, RONDO Magazin

    « Diese Musik ist ein Fest für die Sinne. »

  7. Michel Dutrieue, stretto.be

    « Deze cd beluistert u om deze onbekende maar bijzondere muziek te ontdekken. »

  8. Patrice Lieberman, Crescendo Magazine

    « Ce répertoire méconnu est défendu avec beaucoup de conviction et de talent par la soprano Claire Lefilliâtre qui met au service de ces oeuvres un timbre pur et transparent, un magnifique phrasé, une remarquable justesse ainsi qu’un très subtil usage du vibrato. »

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…