César Franck

Musique pour piano

20,00 16,00

5CD

Wishlist

REF MEW1161 Categories,

Description

Musique en Wallonie consacre à César Franck (Liège, 1822 – Paris, 1890) un coffret 5 CDs entièrement dédié à sa musique pour piano. Le coffret est composé de rééditions d’œuvres de jeunesse et de maturité, exécutées par différents interprètes de talent : Jean-Claude Vanden Eynden, Dominique Cornil, Uriel Tsachor, Daniel Blumenthal, Jacob Bogart, etc.
Cette compilation nous livre une œuvre et un créateur sincère, intimement lié aux paradoxes de son époque : on y découvre que Franck ne fut pas toujours vieux, ni inconnu du public, qu’il fit dans sa jeunesse, comme tant d’autres, de la musique de salons et des variations brillantes sur des airs connus, mais aussi qu’il fut l’un des rares à tenter de réhabiliter la musique de chambre française en cette première partie du XIXe siècle. On y entend surtout qu’il fut dès son plus jeune âge et sa vie durant un tenant de l’école française pour qui l’équilibre entre la belle mélodie et la charpente musicale est primordiale. La présente compilation brosse ainsi un magnifique portrait d’artiste avec ses temps forts et ses moments plus faibles, avec surtout un nombre impressionnant d’œuvres qui comptent parmi les plus importantes du XIXe siècle.

  1. Concerto n°2 pour piano et orchestre en Si mineur Op. 11
  2. Variations brillantes sur la Ronde favorite de Gustave III (Auber) pour piano et orchestre Op. 8
  3. Quintette à clavier en Fa mineur
  4. Sonate en La majeur
  5. Trio Op. I n°1 en Fa dièse majeur
  6. Trio Op. II n°4 en Si mineur
  7. Premier Duo à quatre mains sur God save the King, Op. 4
  8. Deuxième Duo à quatre mains sur Lucile de Grétry, Op. 17
  9. Extraits de Hulda
  10. Pièces pour piano seul
  11. Prélude, Aria et Final
  12. Les plaintes d’une poupée
  13. Prélude pour l’Ave Maris Stella
  14. Noël Angevin
  15. Chant de la Creuse
  16. Chant Béarnais
  17. Deux morceaux
  18. Danse lente

Informations complémentaires

Poids140 kg
Dimensions12 × 12 cm

2 avis pour César Franck

  1. Martine Dumont Mergeay, La Libre

    « L’autre compil est dédiée à César Franck, cumulant des œuvres pour orchestre, quelques curiosités (quatre mains et trios), les incontournables (le quintette et la sonate en la) et surtout, clou de la série, le superbe récital pour piano seul enregistré naguère chez René Gailly par Dominique Cornil. Avec également Jean-Claude Vanden Eynden, Andrew Hardy et Uriel Tsachor, Daniel Blumenthal, Jacob Bogart, etc. »

  2. François Laurent, Diapason

    « L’anthologie du piano de César Franck est assortie (comme toujours avec l’éditeur belge) d’une riche notice qui étaie des choix surprenants. Car ce ne sont pas les œuvres les plus fameuses qu’on viendra y chercher : le quintette et la sonate pour violon et piano sont servis dans des interprétations tout juste sympathiques, tandis que manquent à l’appel les Variations symphoniques comme Les Djinns. Mais ses raretés ! Avant de devenir l’organiste et la figure tutélaire que l’on sait, la Pater seraphicus était un fabuleux pianiste. Précipitez-vous sur ses pages de jeunesse : un Concerto n°2 ( !) habilement démarqué de Hummel par un adolescent de quatorze ans (1836), des Trios concertants (1840) goûtés par Liszt, dédicataire du quatrième, mais aussi de brillantes paraphrases à quatre mains sur God Save the King, où passe l’ombre de Beethoven. Daniel Blumenthal et Jacob Bogart dévoilent en outre, à deux pianos et avec flamme, des pages de l’opéra Hulda (1883). Dominique Cornil ajoute au Prélude, fugue et variation op. 18 des piécettes de circonstance qui sonnent comme du Massenet austère (voyez Les plaintes d’une poupée, 1865, ou une plus surprenante Danse lente, 1885). »

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…